Nous allons là où nous porte le vent
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deunkan de Löthberg

Aller en bas 
AuteurMessage
Deunkan



Messages : 1
Date d'inscription : 12/05/2018

MessageSujet: Deunkan de Löthberg   Sam 12 Mai - 21:46

Il existe un Homme, âgé de 48ans désormais, il vit non loin de la galère noire sur la terre des exilés.
Il se nomme Deunkan, certains l'appellent vieux loup. Il est cordial, charmant, quelque peu excentrique des fois. Mais estimez-vous heureux de ne pas vous attirer sa colère. Il a perdu beaucoup plus que ce que les gens peuvent croire.

Deunkan vivait autrefois dans un petit village côtier dans le nord. La neige y était douce et agréable, la bière aussi ! Ce village s'appelait Löthberg. Le père de Deunkan, Byahlm, le jarl du village, dirigeait et faisait régner l'ordre dans la région. La mère de Deunkan mourut après l'accouchement de son petit frère. Les deux frères n'ayant que 2 ans d'écart, Deunkan n'a pas de réel souvenir de sa mère. Byahlm n'était pas tendre avec ses deux fils… Mais Deunkan jouait un peu le rôle d'une maman avec son petit frère Sullhyvan, Deunkan le surnommait Sully. Les deux frères étaient très complices et très malicieux. Ils faisaient beaucoup de bêtises, comme remplacer le marteau du forgeron par un gros maquereau !
Deunkan de sa grande gentillesse avait pour habitude d'être gentil et d'aider ceux qui en avaient besoin. C'est en aidant un fermier à labourer son champ qu'il rencontra, lors de son 20ème anniversaire, Lanelle, elle était la fille de ce fermier. Mais Deunkan n'avait que faire de son rang, ou de son sang. Elle était rousse, la peau pâle et des petites taches de rousseur sur le visage. Sa peau semblait de velours et ses yeux d'un vert éclatant faisaient paraître la forêt fade en couleur. Vous l'aurez compris… Deunkan tomba amoureux de la jeune Lanelle qui avait 19ans.
Ils vécurent ensemble un amour sincère et pur. Lors des 22ans de Deunkan, il s'installa avec elle dans une petite hutte un peu écartée de Löthberg. Deunkan s'éloigna peu à peu de son petit frère et de son père… Puis par une nuit où une tempête de neige faisait rage, le père des deux frères mourut… de vieillesse ? De maladie ? Personne n'était assez qualifié dans le village pour le dire… Une chose était sûre, il n'a pas été assassiné. Mais une question demeurait, qui allait prendre la relève et diriger le village ?
Les deux frères discutèrent de cela après avoir fait leur deuil.

Après plusieurs jours de discussion, Sully insistait pour que Deunkan prenne la relève… Mais Deunkan refusait systématiquement, c'était une trop grande responsabilité pour lui. Les circonstances firent que Deunkan n'avait pas vraiment le choix. Le village tout entier comptait sur lui. Tout le monde dans le village connaissait la bonté et la gentillesse de Deunkan.
Lorsque les villages voisins entendirent que le Grand Byahlm était mort, ils s’empressèrent de contacter le nouveau Jarl, et de lui proposer d'aller piller des contrés par-delà les mers. Byalhm s'y refusait, il voulait maintenir la paix. Mais Deunkan se laissa influencer par les Jarls. Il entra donc en conflit avec d'autres peuples. Il envoya des drakkars remplis de guerriers du village, combattre par-delà les mers et ramener richesse et gloire a son peuple.

4 années s'écoulèrent. Deunkan a 26ans désormais.
Deunkan régnait sur le village et la région, il vivait sans problèmes avec Lanelle… quand deux grandes nouvelles vinrent bouleverser sa vie. La première, Sully s'était embarqué sur un drakkar pour aller combattre, Deunkan savait très bien que Sully n'était pas fait pour la guerre !
Deunkan, grand guerrier au bouclier, prit ses armes et son bouclier et se prépara à se mettre en route pour ramener son frère. C'est à ce moment que Lanelle lui apprit qu'elle était enceinte… Le jeune papa n'eut pas la réaction attendue de Lanelle, il paraissait froid et trop préoccupé pour penser à sa femme et son futur enfant, la priorité était Sully. Il partit donc et embarqua dans un drakkar. Arrivé sur les terres où la guerre faisait rage. Il fonça et demanda aux guerriers si quelqu'un avait vu Sully, mais Sully était le genre de personne qu'on ne remarque pas trop. Il est discret et fourbe… ce n'est pas le type de guerrier que l'on verra en première ligne, contrairement à Deunkan. Une bataille fit rage, et Deunkan fonça sur le champ de bataille à la recherche de son frère, il faisait virevolter son bouclier pour arrêter les flèches, défendre ses alliés, distribuer des tatanes de bouclier sur ses ennemis. Et c'est à ce moment qu'il le vit. Un guerrier armé d'une Claymore, son armure semblait indestructible tellement elle semblait épaisse. Devant le guerrier indestructible se tenait Sully, armé de deux dagues… Il tremblait de peur. Le guerrier lui mit un coup de pied qui mit Sully à terre, sa claymore se décolla du sol, elle pointait le ciel, la trajectoire qu'elle s’apprêtait à prendre était prévisible, Deunkan couru aussi vite que possible, il jeta son casque, son bouclier, sa hache, pour courir plus vite !
Il fit une énorme bourrade contre les côtes du guerrier en armure, qui tomba à terre, Deunkan se mit à califourchon sur lui, et lui délivra un déluge de coup sur le casque, il ne s’arrêtait plus, il criait de rage et de colère. La bataille faisait rage autour d'eux, Sully était toujours à terre à regarder Deunkan se déchaîner, tandis que des guerriers alliés les défendaient. Quand Deunkan arrêta ses coups… le métal du casque s'était renfoncé sur lui-même, du sang recouvrait le sol, celui du guerrier en armure, et celui des mains du grand frère, ses mains au contact du métal s'étaient ouvertes.

La bataille ne tournait malheureusement pas à leur avantage, les guerriers du nord décidèrent de battre en retraite, de reprendre les drakkars et de rentrer… Le moral était au plus bas…
Deunkan embarqua avec Sully à bord d'un drakkar direction Löthberg, les guerriers à bord étaient tous blessés ou épuisés. Deunkan et Sully ne parlèrent pas de l'incident… Deunkan raconta simplement à Sully que Lanelle allait lui faire un enfant. Sully et Deunkan se réjouissaient déjà de l'évènement !
Mais un son retentit ! Un cor de guerre, on était attaqué par des pirates ! Nous n'étions pas assez nombreux à pouvoir nous battre… ce fut un carnage, les blessés furent achevés, et les guerriers encore assez costauds furent faits prisonniers pour être vendus en tant qu'esclaves… Deunkan et Sully étaient donc prisonniers…
Les pirates nous amenèrent à terre, c'est alors qu'un marché aux esclaves eut lieu, et Deunkan fut acheté par une riche stygienne, Deunkan refusait de quitter son frère, mais il fut frappé derrière la tête et fut assommé, à son réveil il était dans une cage… Devant une arène. Il était maintenant gladiateur, la cage s'ouvrit, ils étaient 10 hommes. Il ne devait en restez qu'un. Les hommes se sautaient dessus pour se tuer, tous savaient pourquoi ils étaient là. Sauf un homme, frêle et petit, à quelques mètres de Deunkan. Lorsqu'un Darfari se jeta sur l'homme frêle, Deunkan ne put s'empêcher d'aller l'aider, il attrapa le Darfari et le jeta contre le mur de l'arène, le mur étant recouvert de piques, le Darfari fut empalé.
Le combat continua et ce fut un 2 contre 1. Deunkan et l'homme frêle qui se sentait redevable, et un Picte. Le combat allait se faire à mains nues, mais le picte était fort, Deunkan n'avait pas l'avantage.
Le picte le ruait de coup, Deunkan était fait… il repensa à sa femme, à son enfant qu’il ne verrait peut-être jamais, et à son frère… Il trouva la force de bloquer les bras du picte, c'est alors que l'homme frêle arracha un pique fragile du mur et tua le picte. Le public semblait en transe ! Il applaudissait de toutes parts. Deunkan et l'homme frêle levèrent les bras ensemble, fiers de leur victoire. Mais il ne doit en rester qu'un…
Des archers apparurent en haut des murs et visaient les deux hommes, Deunkan comprit directement. Il veut revoir sa femme, il veut voir son enfant. Quand l'homme frêle se retourna vers son « ami » Deunkan avait déjà ses mains autour de son cou. Il l'étrangla en pleurant et en répétant sans cesse : Pardon pardon… pardon…

Deunkan s'endurcit à force des combats dans cette arène. Il resta dans l'arène 7 années, il a maintenant 33 ans.
Toujours aucune nouvelle de sa femme, de son enfant, de son frère…
Survivre, tel est le maître mot ici…
Sa maîtresse stygienne lui envoya des femmes lors de ses victoires, Deunkan ne les toucha jamais. L'envie ne lui manquait pas. Sa femme lui manquait plus que tout. C’était là qu'était sa force.
La stygienne informa Deunkan d'un grand combat. S'il gagne, il sera libre.
Deunkan a hâte. Le grand jour arrive, il entre dans l'arène, il est prêt mentalement et physiquement. La stygienne lui jette une dague en pierre. C'est une des premières fois qu'il a une arme si … inutile ?
Puis un rugissement énorme se fit entendre dans toute l'arène. Les grandes portes s'ouvrirent, et un dragon rouge adulte entra dans l'arène, ses grands yeux verts fixèrent immédiatement Deunkan.
Deunkan tremblait, le vert des yeux du dragon lui rappelait sa femme, mais il devait se concentrer.
Par quelques pirouettes et mauvaises bourrades du dragon, Deunkan réussi à faire en sorte que le dragon fonce dans les piliers de l'arène, créant ainsi une brèche ! Qu'il est malin ce Deunkan !
Il s'enfuit de l'arène, armé de son pagne de cuir, et de sa dague en pierre, il s'échappa alors que la panique régnait dans l'arène à cause du dragon.

Deunkan a fui l'arène voilà 1 an désormais. Il a maintenant 34ans. Il voyage de village en village jusqu’à finalement trouver quelqu'un qui connaît Löthberg, et surtout, qui connaît le chemin pour y aller ! Deunkan passa du temps avec cette personne, c'était un vieil homme qui disait y avoir courtisé une femme, mais elle préféra se mettre avec le Jarl Byahlm. Deunkan compris que cet homme avait courtisé sa mère ! Il fut compréhensif et gentil avec le vieil homme. Et l'aida pendant quelques mois avant de reprendre la route direction Löthberg.
L'idée de retrouver sa femme et surtout de voir son enfant, qui devrait logiquement avoir maintenant 8 ans, le poussait à toujours plus avancer.

Le voyage lui prit 3 années, Deunkan devait sans cesse s'arrêter pour gagner de quoi avancer davantage. Gagner sa nourriture, gagner de l'argent pour prendre des transports et surtout… Payer le voyage en bateau.

Il a maintenant 37 ans, il est dans le bateau direction Löthberg, il se tient debout sur la proue du bateau, ayant hâte d'apercevoir la terre. La nuit tombe sur la mer, mais Deunkan est toujours debout à regarder au loin. C'est alors qu'il aperçoit un peu de lumière, son regard s'humidifie, il verse des larmes, le guerrier pleure, heureux de rentrer chez lui… Mais ce n'est pas la lumière d'une torche qu'il voit… Plus le bateau s'approche plus les flammes s'intensifient, c'est le village entier qui brûle…
Deunkan crie de rage et crie sur le capitaine pour qu'il accélère ! Le capitaine fait ce qu'il peut, pour se rapprocher au possible, mais il n’amarrera pas, trop de risques. Deunkan s'énerve et prend une barque avec deux rames, il jette le tout à l'eau et saute dans la barque, il rame de toute ses forces alors que les matelots et le capitaine lui hurlent de revenir, qu'il va mourir !
Deunkan ? Il revoit les yeux verts de sa femme, ses taches de rousseur, ses cheveux roux, sa peau de velours… Les flammes ? Il s'en fout… tout ce qui lui importe c'est sa femme et son enfant.
La barque s'approche du port, la chaleur qui se dégage du village vient réchauffer le dos de Deunkan qui rame dos au village. Une fois le quai assez proche, Deunkan garde une rame avec lui et monte sur les quais et court en direction de son ancienne hutte où il vivait avec Lanelle.
Il passe par le marché au poisson, là il faisait des bêtises avec Sully. Tout brûle, des villageois sont au sol encore fumants, d'autre courent encore en feu… c'était le Chaos. Des bandits à cheval criaient et pillaient tout ce qu'ils pouvaient. Deunkan courait avec sa rame et frappait ce qui se trouvait devant lui. Sa mâchoire était serrée, ses poings aussi, ses yeux ne pouvaient s’empêcher de pleurer, il redoutait ce qu'il pouvait trouver. Il passa devant la maison du Jarl, celle d’où son père dirigeait le village, il ne restait plus rien… ce n'était que des cendres et des poutres aux couleurs charbon.
Il arriva à la sortie du village, là d’où il pouvait voir sa … son ancienne Hutte… La pluie commença à tomber, au loin, la hutte de Deunkan brûlait encore, il jeta sa rame et courut dans la plaine, il pleurait en criant : NAN !
Mais c'était trop tard, il arriva en bas des marches de sa hutte… il tomba à genoux et pleura toute la nuit… devant lui en haut des marches, deux corps à l'apparence féminine. Une femme serrant une petite fille dans ses bras, totalement carbonisées, seuls quelques cheveux roux de la petite fille, voilà ce qui résistait encore aux flammes.
Lorsque l'aurore arriva… Le corps de Deunkan était recouvert des cendres de son village, de ses villageois, de sa femme et de sa fille… Il enterra sa femme, et sa fille. Puis il récupéra ce qu'il pouvait du village. Arme, armure, bouclier. Peu importe… tout ce qui lui reste désormais… c'est la vengeance.



Il retrouva les bandits. Ce qu'il leur fit. Je ne peux le dire. Même les dieux ont préféré détourner leurs regards lorsque Deunkan les trouva.

Deunkan a maintenant 40ans. Il voyage de village en village, de taverne en taverne… se saoulant, essayant d'oublier les yeux d'un vert éclatant de sa femme. Ses cheveux roux, ses taches de rousseur, sa peau de velours.
Il essaye d'oublier sa fille qu'il n'a jamais connu… Il voulait être le père qu'il n'a pas eu… finalement, peut-on dire que Deunkan était Papa ? C'est ce qu'il se demande quand il boit.

6 années s'écoulèrent. Deunkan boit toujours autant. Ses cheveux sont grisonnants, il a bientôt 47ans.
Il n'entretient que très peu sa barbe, il la tresse un peu pour pas qu'elle descende trop bas. Il s'est arrêté dans une taverne où des jeunes hommes semblent fêter quelque chose, mais Deunkan se fiche de la fête. C'est alors qu'un petit con habillé comme un prince vient faire chier Deunkan qui boit tranquillement sa bière.
Le petit con lui dit : « Alors le vieux ? On noie son chagrin ? Tu fais quoi dans la vie à part boire hein ? Tu ferais mieux de crever, ça sert à rien les vieux comm…. »
Le poing de Deunkan arriva dans la gueule de ce petit con avant même qu'il puisse finir sa phrase, le petit con s'étala par terre. Un crapaud ne peut résister à un tronc d'arbre dans sa gueule. La comparaison est bien choisie.
Deunkan rattrapa sa bière, bu une grosse lampée, puis il se prit un coup derrière la nuque qui le mit K.O.

Quand il se réveilla, il était nu, sur une croix dans le désert. Un drôle de bracelet autour du poignet.
Il vécut en ermite pendant un temps, jusqu’à rencontrer une Jeune femme dont je tairai le nom.
Elle réussit à ouvrir le cœur du guerrier. Il n'avait pas tellement perdu de sa gentillesse et de sa bonté. Il s'était renfermé sur lui-même. Il vécut avec cette femme, intégra un nouveau clan, c'était le clan des brumes sang. Un endroit où Deunkan se sentait revivre. Ça l’a beaucoup aidé de côtoyer des gens si bons.

Deunkan était peut-être ermite, mais il faut bien vivre, et sur des terres comme celles-ci… Les amis sont nécessaires, il se lia d'amitié avec plusieurs personnes.
La première amie qu'il se fit. C'était une Darfari, mystérieuse et entreprenante, elle est intéressante. Elle aida beaucoup le guerrier. Il se rendit compte grâce à elle que la vie ne s'arrêtait pas là. Que l'arrivée sur les terres d'exil était l'occasion de recommencer à zéro. On n’est jamais au bout de nos surprises avec elle. C'est ce qui plaît tellement à Deunkan. Et par-dessus tout… Cette Darfari est une combattante. Elle sait se battre. Deunkan ne porte pas tant de personnes que ça dans son cœur depuis que sa femme et sa fille sont mortes... Mais Deunkan donnerait sa vie pour cette Darfari.

Deunkan ne buvait plus pour oublier le passé… Il décida simplement de vivre le présent.
Mais un beau jour, il entendit une rumeur concernant Sully. Deunkan dut partir pendant quelques temps du clan Brume sang, et… malheureusement, il dut se séparer de la jeune Dame qui avait su l'attendrir… elle n'était pas prête à le suivre dans cette quête.

Deunkan partit donc à la recherche de Sully mais… il ne trouva pas son frère. Manque de chance, lors de son voyage de retour, il marchait dans la neige dans le nord… Puis la terre se mit à trembler, le vent se mit à souffler comme si une tornade arrivait ! Deunkan courut se mettre à l'abri dans une grotte, mais à peine fut-il entré, que l'entrée se referma à cause des tremblements de terre. Les pierres bouchaient la sortie…
Deunkan ne le savait pas, mais pendant que lui était « à l'abri » dans la grotte, qu'il explorait en recherche d'une sortie… Les autres exilés dehors vivaient le cataclysme. Celui que je n'ai pas besoin de vous raconter, vous l'avez tous vécu.
Deunkan resta plusieurs jours dans la grotte, heureusement il avait sur lui de la viande séchée et de l'eau pure dans la grotte. Il trouva finalement une sortie. Mais les terres avaient bien changé.
Le clan brume sang n'était plus. Dévasté par le cataclysme. Bien des clans avaient été dévastés.
Deunkan décida donc de se réinstaller en ermite près de la Galère noire. Où il fabriqua le Domaine du Bonhomme. C'est sa maison où il vit seul… Enfin seul, il a Jeannot.

Jeannot est un lapin que Deunkan secourut dans le nord une fois que le domaine du Bonhomme fut construit. Il le trouva dans la forêt. Le petit lapin apeuré tremblait en entendant le hurlement des loups. Lorsque Deunkan vit le lapin, il se prit d'affection pour sa petite fourrure qui vire au roux au soleil. Notre guerrier s'approcha du lapin qui semblait reculer doucement, Deunkan se baissa, tendit la main vers le petit lapin et lui fit l'agréable sourire que beaucoup d'exilés connaissent.
C'est à ce moment que le lapin comprit que jamais cet homme ne lui ferait du mal. Il monta dans la main du guerrier qui déposa le lapin sur son épaule.
Une amitié se créa entre le lapin et l'homme… mais le lapin fut tué par des pirate du boucanier… Deunkan se vengea et l'ont dit qu'il s'est replié chez lui dans ses affaires… il est devenu distant, voir froid. Deunkan à changé.

Deunkan est maintenant Forgeron. Il forge haches et boucliers de grande qualité. Il fait également des tenues pour ceux qui le souhaitent. Il a développé des outils permettant de réparer ses armes et ses armures. Ainsi que des outils permettant d'améliorer l'efficacité des armes et armures. Passez au domaine du Bonhomme pour en apprendre plus sur son commerce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Deunkan de Löthberg
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Nomades :: Conan Exiles - [Partie RP et HRP] :: Partie RP :: Fiches des personnages-
Sauter vers: